La joie de l’Été

Or et lumière, feu et splendeur de joie, c’est l’énergie brûlante et chaude de l’été. 
L’été chauffe, et active en nous les énergies de partage et de communication. Les fruits mûrs, prêts à être cueillis sont le signe éclatant de cette extériorisation maximale de l’énergie.

En Médecine Chinoise, l’été correspond à l’élément Feu et active plus particulièrement les méridiens du Cœur et de l’Intestin Grêle et aux vaisseaux sanguins. La nature explose de vie en été et c’est le temps durant lequel le métabolisme humain est le plus actif.

 

Mouvements de l’énergie

Les mois de l’été nous invitent à l’épanouissement. IMG_0006Les souffles de la terre et du ciel s’inversent, car sous l’ardeur du feu et la profusion du yang, le yin commence à croitre. 
Pour ne pas blesser le cœur et éviter les fièvres, on « cultive la croissance », laissant s’exprimer, en nous et autour de nous, toutes nos forces d’expansion.
Selon les termes du Su-Wen (chap. II) « la création est en pleine beauté », « les dix mille êtres fleurissent et fructifient.»
 Nous sommes dans les temps de la métamorphose, la fleur s’épanouit et devient fruit, symbole de plénitude et d’abondance.
Si l’on « nourrit la croissance », l’été libère complètement notre yang, facilitant ainsi un retour harmonieux de nos énergies.

Dans le cas de rétention ou répression du mouvement, c’est la fonction même de l’expression qui sera blessée dans l’homme, c’est-à-dire le cœur (système circulatoire et esprit tout entier). La rétention du feu créera des inflammations dans la saison suivante et sera en conflit total avec le mouvement de conservation des souffles de l’hiver.

Ainsi l’équilibre d’une saison garantit le passage harmonieux à la saison suivante et l’équilibre total du cycle. La vie contenue dans la graine s’enfouit dans l’obscurité de la terre en hiver. Elle jaillit au printemps sous l’effet de la puissance ascendante du jeune yang puis ce dynamisme se prolonge dans le mouvement de l’été avec un maximum d’intensité.
2006 - 11-11 17h36 Ce que nous avons  semé en hiver, mis en mouvement au printemps, arrive à maturité en été avant de rentrer dans le repli de l’automne. La puissance de vie a émergé avec toute sa force au printemps et atteint maintenant son point ultime d’épanouissement.

 

Mouvements des éléments

La puissante énergie qui circule dans notre corps s’anime dans le Cœur, couplé en été avec l’Intestin Grêle. Les organes des sens concernés sont le toucher, la langue. Le cœur est relié à l’émotion joie. Chez l’homme, les fonctions digestives sont plus faibles car l’énergie est davantage centrée sur l’extérieur qu’à l’intérieur.

Le Cœur, est souvent qualifié d’Empereur dans les textes chinois. Il tient le rôle de centralisateur d’autres fonctions des organes du corps, et comporte deux grandes fonctions : celle d’abriter le « Shen » (esprit ou conscience) et celle de gouverner le sang et tout le système vasculaire. L’émotion du Cœur est la joie.

L’autre organe couplé est l’Intestin Grêle dont la fonction va être de séparer le « pur de l’impur ». C’est lui qui extrait l’essence des aliments qui transitent en lui et les transmet à la Rate. Les déchets, l’impur, seront conduits vers le Gros intestin pour être éliminés. Son énergie couplée à celle du Cœur se caractérise par une générosité d’accueil et d’intégration qui peut cependant, dans des circonstances défavorables, générer la confusion, perturbant le travail du colon.

En cas de  déséquilibre, les troubles liés aux organes de l’été se manifestent soit par un excès de chaleur (palpitations, éruptions, troubles circulatoires) soit, à l’inverse, par un ralentissement des fonctions (fatigue générale, hypotension, anémie).

 

Mouvements de la vie quotidienne

L’été est non seulement la saison où la nature bouillonne de vie, mais aussi celle où le métabolisme de l’organisme humain se révèle le plus actif.
 On mène plus d’activités en plein air, on dort moins, puisque les jours sont plus longs, les nuits plus courtes et qu’il fait chaud.Ainsi l’organisme consomme plus d’énergie, la circulation sanguine se trouve accélérée, on transpire beaucoup, tout cela se répercute sur le fonctionnement du cœur. Compte tenu de ces changements, la médecine traditionnelle chinoise recommande de prendre soin tout particulièrement du cœur, devenu en cette saison très vulnérable aux maladies.

 Lumière du midi Marie de Lodz

Lumière du midi Marie de Lodz

Pour préserver l’organisme, on se couche tard, on se lève tôt. On porte des vêtements légers que l’on lave souvent. On est de bonne humeur en recherchant le soleil. Le souffle interne doit s’extérioriser aisément aussi est-il impératif de cultiver une humeur joyeuse et accueillante. C’est le temps des échanges, de l’accueil de l’autre, amis ou famille.
Réjouissez vous et entourez vous de beauté, de couleurs de lumières. Communiquez la joie autour de vous et bougez beaucoup : courez, dansez, transpirez…
Profitez des douces et belles soirées qu’offre cette saison.

 

Si l’on ne veut pas souffrir de la chaleur une alimentation légère, pauvres en calories et riches en nutriments est recommandée.  Rechercher des aliments de saveur acidulée, sucrée, piquante pour aider à neutraliser les effets de la canicule sur l’organisme et remédier à la déshydratation de l’organisme provoquée par la transpiration. La transpiration surabondante blesse le Yin : les liquides organiques du corps et laisse échapper le Yang : chaleur du corps.

On choisit des céréales telles que le riz, semoule, orge, du tofu, des champignons, des légumes verts notamment à feuilles, fanes de radis, de navets, épinards, bettes…MDL Blog Alimentation 4
Les légumes aqueux et à croissance rapide apportant de l’eau à notre organisme afin de compenser la déshydratation due à l’augmentation de la transpiration sont recommandés: tomates, courgettes, poivrons, aubergines, laitue, radis, épinards, orge, céleri, oseille, pourpier, pousse de bambou, asperges, haricots verts, maïs, soja, carotte,  mâche, pissenlit, pomme de terre…
MDL Blog Alimentation 6Les fruits de saison : ananas, abricot, banane, citron, pamplemousse, pastèque, melon, mandarine, mangue, orange, poire, pomme, prune….
On équilibre le cru et le cuit en privilégiant le cru si cela est possible, et avec des méthodes de cuisson respectant la vitalité des aliments. En été, on préconise les aliments peu cuits, à la vapeur douce ou émincés finement et saisis rapidement au wok avec un peu d’huile d’olive.

 

Il convient d’éviter aussi les boissons glacées, mieux vaut boire à température ambiante et ne pas abuser de crèmes glacées qui risquent de produire une attaque de froid dans l’abdomen et entraîner des troubles digestifs, notamment des diarrhées.
Manger lentement dans le calme en privilégiant une alimentation plus yin afin de calmer l’excès d’énergie, rafraîchir le corps.
Le cœur/feu, emblème de l’été est l’organe qui contrôle les émotions, la maison de l’esprit  (shen) qui dirige la conscience et les activités mentales. Durant l’été, il vaut mieux aborder les problèmes calmement, car l’exubérance est plus marquée.Pour stabiliser le cœur, on choisit un endroit tranquille et frais où l’air est pur pour s’entraîner tôt le matin, ou le soir qui sont les meilleurs moments pour la culture physique (promenade, natation, gym douce, danses…).  On demeure sur les hauteurs, dans la clarté.

  • Quelques exercices :
    On pousse avec une main vers le haut tandis que l’autre s’appuie sur la cuisse. et l’on change position.
    On pousse horizontalement, vers l’avant, avec les deux mains jointes, paumes en contact. puis on revient vers la poitrine (7 fois)°.

En conclusion

Soleils - Marie de Lodz

Soleils – Marie de Lodz

Le Feu, emblème de l’été : éclat, lumière, couleurs intenses, mouvement, chaleur, faculté de propagation. L’été est le temps de la maturité, lorsque les fruits sont prêts à être cueillis.
Les êtres se perfectionnent pour s’accroître dans l’extériorisation complète des énergies de la nature. 
La tradition chinoise nous dit qu’en été, le ciel et la terre forment un couple parfaitement uni, le Qi atteint son activité maximale.
Un échange constant des souffles du ciel et de la terre accroît la fécondité de la terre, l’épanouissement du règne végétal et l’augmentation de la joie dans l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.