Gestuelle Énergétique Enchainement 1

Ces exercices sont simples à exécuter. 
Ils ne demandent que peu de temps et si vous les pratiquez quotidiennement, vous en ressentirez rapidement tous les bienfaits.
Installez vous dans un endroit tranquille, si possible à 
l’extérieur avec une tenue souple et agréable.
Ne pratiquez pas en cas de fièvre ou de malaise. 
Stopper l’exercice en cas de douleur.

1. Position fondamentale.

Pieds parallèles écartés de la largeur du bassin. Les orteils se 
situent dans l’axe des genoux pour ne pas provoquer des tensions excessives au niveau des tendons fléchisseurs. 
Genoux légèrement ployés, la verticale du genou ne dépasse pas le gros orteil. Le bassin est posé, comme sur un siège. 
Le coccyx est légèrement basculé sur l’avant et les hanches 
tirées vers l’arrière.
La respiration est profonde et ventrale, le dos droit sans rigidité, les épaules basses et légèrement poussées vers l’arrière. 
Les aisselles sont vidées. Le sommet du crâne est étiré vers le haut comme si on le suspendait au centre du ciel, menton 
légèrement rentré.
Les yeux sont mi-clos afin de laisser la lumière extérieure (clarté du soleil) pénétrer et rejoindre la lumière intérieure.
Regard droit devant.

2. Embrasser le ciel et ouvrir le coeur.

Sur l’inspir, on élève les deux bras au dessus de la tête. Les épaules restent basses, les mains et les bras sont tendues, 
paumes face à face. 
Sur l’expir, les bras toujours tendus descendent lentement, 
paumes vers le ciel, au niveau de la poitrine. 
Sur l’inspir, les bras s’ouvrent à l’horizontale. 
Sur l’expir, les paumes se tournent vers le sol et les bras 
redescendent lentement le long du corps. 
Revenir à la posture fondamentale et prendre une respiration d’aisance pour ressentir les effets de cette pratique.
Assouplir les cervicales.
Si vous n’avez pas de problèmes de cervicales, sur l’expir, 
relâchez la tête vers l’avant et détendez au maximum toute la région de la nuque. Remontez doucement sur l’inspir.
 Sur l’expir, la tête se tourne vers la droite.
Revenir au centre, sur l’inspir. Sur l’expir, la tête se tourne vers la gauche. Revenir au centre sur l’inspir.
Puis, lentement et sans forcer, sur l’expir, la tête exécute un arc de cercle vers le bas et sur l’inspir, la tête exécute un arc de cercle vers l’arrière. 
Deux fois vers la droite, deux fois vers la gauche. 
Les mâchoires sont relâchées, les yeux ouverts enregistrent tout, le mouvement est lent et régulier.
Revenir à la posture fondamentale et prendre une respiration d’aisance pour ressentir les effets de cette pratique.

3. Rotation des bras.

Élever lentement les bras tendus, paumes vers le ciel au niveau des épaules. Les bras se placent à l’horizontale, puis avec un rythme régulier de respiration, exécuter 10 rotations des bras, bras tendus, une fois vers l’arrière, une fois vers l’avant.
Le mouvement est lent, les épaules sont légèrement tirées vers l’arrière.
Revenir à la posture fondamentale et prendre une 
respiration d’aisance pour ressentir les effets de cette pratique.

4. Torsions

Écarter les pieds d’un peu plus que la largeur des épaules et croiser les doigts derrière la tête.
Sur l’inspir, bien ouvrir les coudes pour dégager la poitrine. Sur l’expir tournez-vous sur la droite en gardant le dos droit, sans forcer.
Revenir au centre, inspir. Puis à nouveau sur l’expir, se tourner vers la gauche sans forcer. 
Exécuter ce mouvement 5 fois lentement.
Revenir à la posture fondamentale et prendre une respiration d’aisance pour ressentir les effets de cette pratique.

5. Renforcement des jambes

Les deux pieds sont parallèles de la largeur du bassin.
Sur l’inspir, élever les bras au-dessus de la tête.
Sur l’expir, plier les genoux en amenant le plus possible les cuisses parallèles au sol, les 
genoux ne dépassent pas les chevilles, le dos demeure droit. 
Le coccyx pointe vers le sol et le regard est fixé devant soi. 
Tenir la posture de 20 secondes à une minute sans forcer. Les épaules sont détendues et les omoplates abaissées, la respiration régulière.
Revenir à la posture fondamentale et prendre une 
respiration d’aisance.

6. Ancrage

Les deux pieds sont parallèles, de la largeur du bassin. Le dos droit et les jambes tendues, cuisses toniques.
Sur l’expir, le dos toujours droit, les bras descendent lentement vers les pieds, le plus loin possible en gardant le dos bien doit.
Inspir, puis sur 
l’expir plier les genoux, arrondir le dos et remonter très lentement vertèbres par vertèbres. Revenir à la posture fondamentale et prendre une respiration d’aisance. Tenir quelques instants la 
posture en respirant calmement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.